Bandeau inférieur

Tourisme - Economie/Initiatives et Entreprises

Initiatives et Entreprises

Jean-Michel BENOIT et Philippe BARBANCON

ZoomQuand Agriculture rime avec Bocage, Environnement et  Développement Durable !
Agriculteurs tous les deux, l’un principalement en élevage porcin à la ferme des Bignons sur 47 hectares de terres, l’autre en cultures céréalières et fourragères au Petit Maffay sur une trentaine d’hectares, ils sont tous les deux passionnés à la fois, par leur métier et par l’environnement.
Un déclic en 2006 chez Jean-Michel qui, en nettoyant ses talus, a pris conscience qu’il y avait peut-être mieux à faire avec les branchages (les émondes) que de les brûler. Déclic salutaire qui l’amena par la suite à rencontrer, notamment à la Communauté de Communes, divers élus et spécialistes qui confortèrent son sentiment : oui , il y avait mieux à faire avec les branchages que de les brûler : du paillage pour les sols, paillage dont on connaît les avantages en été et la valeur surtout de celui que l’on mélange à l’automne avec la terre et qui l’enrichit pour la saison suivante. Du paillage mais aussi du bois énergie, des plaquettes pour alimenter les chaudières. C’est ainsi que Jean-Michel a adhéré en 2007 à la SCIC du pays de Dinan, entreprise coopérative qui fabrique et distribue notamment des plaquettes pour le chauffage, fabrication à partir de bois de pays. Ainsi la chaudière du siège de  la Communauté de Communes à St Alban est-elle chauffée avec ces plaquettes. Philippe, quant à lui, a fait plusieurs campagnes de reconstitution du bocage (nécessaire pour avoir de la matière première) et est sensibilisé par l’environnement. La rencontre entre nos deux agriculteurs était donc inévitable. C’est ainsi qu’ils ont créé ORTI-BOIS 22 dont le siège est à Planguenoual à la ferme des Bignons. Pourquoi faire ORTI BOIS 22 ? Pour entretenir talus et haies aussi bien chez les particuliers que chez les agriculteurs ou les collectivités : entretien et conseil, suivi des plans de gestion du bocage, broyage du bois pour la fabrication de paillage ou de plaquettes, pour vous ou pour la revente : toute une activité à développer ! Vous voulez acheter des copeaux pour le paillage ? Venez aux Bignons avec votre remorque, il vous en coûtera 40 € le m3 ou alors au sac de 50 l pour 3,50 €. Tél : 06 87 03 25 27 ou le 06 74 70 63 53. Vous y trouverez également à acheter du bois bûche pour les cheminées, en palettes venant de la SCIC. Vous avez du gros bois à débiter, des haies à entretenir, la machine travaille à l’heure et peut même débiter des troncs jusqu’à 40 cm de diamètre avec un rendement de 15 à 35 m3 à l’heure. La commune va utiliser les services d’ORTI BOIS pour transformer les sapins du terrain de football qui étaient devenus dangereux.
accueil ou haut de page

Jean-Jacques BOURDAIS

ZoomInstallé rue de la mer depuis novembre 2009, après une carrière de responsable d’atelier en mécanique poids lourds, Jean-Jacques s’est établi sur le lieu même de l’atelier de son père Jean et dans le même secteur d’activités que lui. Retour aux sources donc à la faveur d’une reconversion professionnelle à 47 ans.
- Ventes et réparations de tout matériel de petite plaisance : de la tondeuse au taille-haie, du vélo à la mobylette, scooter et même voiture sans permis.
- Et mieux même, un service supplémentaire puisque Jean-Jacques peut prendre directement chez vous les matériels lourds comme les tondeuses autoportées.
- Et pour les loueurs de meublés et gites, pensez-y si vos estivants veulent parcourir la commune à vélo, ils pourront en louer à la journée. Ouvert 5 jours sur 7 (sauf dimanche et lundi), c’est un nouveau service qui s’offre à nous sur la commune, alors profitons-en. Tél : 02.96.32.70.42
Adepte de la marche à pied et un peu de VTT, Jean Jacques espère beaucoup de l’aménagement futur du bourg autant pour lui que pour ses clients.

Paul CABARET

ZoomPlanguenoualais d’adoption depuis une douzaine d’années déjà et tout jeune auto-entrepreneur, Paul s’est lancé dans un univers très particulier avec une spécialité de maçonnerie en bâti ancien. Il n’utilise pour ses travaux que des matériaux traditionnels : pierre, terre, chaux, paille… pas de ciment, pas d’agglos.
Il travaille comme nos ancêtres, une idée qui lui est venue en rénovant sa propre habitation et en donnant ici ou là des coups de main à ses amis.
De ses expériences à l’idée de l’auto-entreprise, Paul est passé par la case Formation à l’AFPA de St Malo, spécialité « maçon de bâtiments anciens », un diplôme garant de ses compétences. Des premiers chantiers sur Lamballe et Evran, à la satisfaction de ses clients et de lui-même pour ce garçon qui s’inscrit dans l’éthique du développement durable.
Pour le contacter, tél 06.21.62.01.44 - Adresse : Les rues, l’Hôpital à Planguenoual
Et, si vous voulez en savoir plus sur notre nouvel auto-entrepreneur, sur ses travaux, sur les matériaux utilisés… consultez directement son site internet : « www.pierre-terre-chaux-maçonnerie.fr »
accueil ou haut de page

Jean Marc CAMUS et Corinne ROUSSEAU

ZoomQu’est-ce qui a bien pu pousser ce couple à s’installer à la Cidrerie de la Baie en octobre 2005 ? Jean-Marc, ingénieur informaticien après une maîtrise d’océanographie, Corinne, ingénieur dans les techniques agricoles avec un master d’éco-conseiller, l’un plutôt parisien, l’autre percheronne, et voilà, coup de cœur pour la Bretagne! L’envie de changer pour une vie plus « nature » ? L’envie de travailler ensemble ? Ce ne fut pas d’emblée la Cidrerie mais quand même, la première visite de Corinne à St Plestan fut importante. La présence d’un  âne qui paissait tranquillement fut-il le facteur déclencheur en leur rappelant  leurs vacances d’été, puisqu’ils étaient habitués à marcher et à utiliser cet animal pour porter bagages et quelquefois enfants ?
Toujours est-il que la décision fut prise, Corinne s’engagea directement sur place en stage de pré-installation et Jean-Marc retourna à l’école (il n’en savait pas encore assez !) pendant un an pour suivre une formation d’arboriculteur et de fabrication du cidre. Et, hop l’aventure ! Et quelle aventure ? Production de pommes à cidre, entretien des vergers, fabrication et vente de cidre et de jus de pommes, le tout le plus naturellement possible dans le respect de la nature et de ceux qui sont appelés à consommer leur production. Et ça n’est pas fini, d’autres productions verront le jour, Jean-Marc et Corinne vous en diront plus.
Au fil des ans, l’activité s’est développée et Corinne et Jean-Marc vous accueillent pour des visites guidées du verger. Vous pouvez aussi louer des ânes à la journée où à la semaine pour des randonnées (des circuits sont proposés). Un   accueil camping à la ferme de 6 emplacements existe aussi et, en été, tous les jours à partir de 16 heures vous pouvez venir pour le goûter : crêpes, cidre, confitures maison…
Et, en plus, un accueil super sympa ! Et vous en apprendrez ! Alors pourquoi s’en priver ? parlez-en à vos amis et à nos estivants.
accueil ou haut de page

CORIOLIS et SUB OCEANA

ZoomCORIOLIS et SUB OCEANA, deux entreprises innovantes en un même lieu ! Si vous avez emprunté ces derniers mois la départementale 59 reliant le bourg à Jospinet, votre regard aura été attiré par un bâtiment en construction sis juste après les établissements mytilicoles Desbois et avant de plonger dans le vallon de Jospinet. Des activités liées à la mytiliculture ? Pas vraiment, mais plutôt à l’aquaculture et à la mer !D’un côté, Coriolis, dirigée par M. Faÿ, ingénieur agronome, préalablement dirigeant d’une entreprise liée à l’agro-alimentaire installée sur Plérin.
De l’autre, Sub Océana, dirigée par M. Carez, ancien professeur de maths et physique, amateur de plongée sous marine et autodidacte en informatique et communication. Réunis en un même lieu, pas seulement pour occuper les locaux mais pour des activités qui peuvent à certaines occasions bénéficier l’une de l’autre. Coriolis est une entreprise innovante en culture d’algues (de couleur verte) et plus exactement de chlorelles, algues microscopiques unicellulaires qui ont la particularité de se développer très vite quand les conditions optimales sont réunies et à la faveur d’un process assez compliqué. Algues microscopiques utilisées pour nourrir le zooplancton qui sert de base nutritionnelle aux larves de poisson. Une nourriture riche en protéines (60 % de la matière sèche de l’algue) et en lipides (oméga 3 et 6 jusqu’à 15 % de la matière sèche). Inutile de dire que les écloseries et les fabricants d’aliments sont très intéressés par ces chlorelles non seulement en Europe mais aussi en Asie. Ces algues peuvent même servir en complément dans certains produits diététiques et sont très appréciés, notamment des Japonais qui sont un peu des experts en la matière. Si ces algues présentent un intérêt majeur pour l’aquaculture, d’autres voies sont aujourd’hui en réflexion : carburant de l’après pétrole ? Nourriture de l’après protéines animales si cela devait arriver ? SubOcéana, plus difficile à définir. Disons que nous sommes ici dans l’utilisation des nouvelles technologies au service de la découverte des fonds marins par incrustation de façon réaliste d’objets virtuels dans une séquence d’images. Cette technologie de pointe présente un intérêt pour des expositions virtuelles, des commentaires touristiques, des projets architecturaux, des édifices disparus, cartes et livrets interactifs, jeux urbains … consultables en tout point de la planète.
Subocéana dispose dans son domaine d’un rayonnement international et les usagers accèdent à l’information à travers des univers certes virtuels mais qui se rapprochent au plus près de l’environnement naturel. Compliqué peut-être mais les amateurs de la 3D comprendront. Deux entreprises innovantes, de pointe et pas moins de quatre emplois très spécialisés actuellement, avec pour objectif de passer à deux ou trois de plus dès que la vitesse de croisière sera atteinte. Bon vent aux créateurs de ces entreprises et souhaitons que les petites algues vertes produites, qui feront peut-être le tour du monde avec de belles   images virtuelles et réelles de nos fonds marins, fassent oublier d’autres algues, vertes aussi, mais moins intéressantes.
accueil ou haut de page

Florence GOULLEY

ZoomBien connue des Planguenoualais puisque Florence est conseillère municipale depuis 2008 et qu’elle était l’organisatrice de l’Ecofestival. Elle s’est installée au Haut du Val en 2004, sur les restes de bâtiments agricoles pour y développer une activité liée à la terre, à savoir la production de plantes comestibles, de légumes et de plantes utilisées en médecine, notamment au Moyen-Age. Qu’est-ce qui a bien pu pousser ce professeur de biologie dans un lycée agricole à se lancer dans une telle  aventure ? Sans doute faut-il remonter à son enfance pour en comprendre la raison : déjà toute petite, le jardin, les plantes, les légumes et leur entretien la fascinait et occupait ses loisirs de petite fille. L’envie, plus tard, d’aller soigner les personnes les plus démunies en Afrique, lui fit entamer des études de médecine. Trois années seulement, mais elle dut abandonner ce projet et c’est l’enseignement qui l’accueillit. Et, depuis 2005, sans relâche, le site du Haut du Val se développe, le jardin médiéval prend forme. Les petits carrés de terre sont plantés, les uns de légumes, légumes connus, légumes anciens, les autres de plantes diverses, aromatiques, fleurs à manger, plantes médicinales : chaque parcelle ayant sa spécificité et suivre Florence dans les allées du potager est une leçon de botanique : on sent la passion, l’envie de faire découvrir, de partager, le bien être. Les deux activités, l’enseignement et le Haut du Val, n’en feront plus qu’une à la prochaine rentrée scolaire. La retraite pour la première, plus de temps pour la seconde, encore plus de disponibilité donc plus d’activités, qui s’en plaindrait ? Ainsi vous pouvez acheter sur place divers plants et vous trouverez Florence dans toutes les manifestations type « fête des plantes ». Tous les mardis matin de l’été : accueil de personnes pour une promenade botanique avec repas de plantes comestibles le midi et l’après-midi, accueil dans le jardin médiéval : ballade, symbolique du jardin, histoire des soins à partir des plantes au Moyen Age. Nouvelle activité en préparation, la nuit dans les arbres et plus tard, sans doute, l’accueil de groupes… Passionnée d’écologie, Florence fait également des conférences sur la biodiversité et les équilibres. Bien plus qu’un jardin et des plantes, le Haut du Val c’est un univers que vous pouvez découvrir, un univers où la tête, le corps et la nature ne font qu’un !
NB : vous aurez lu dans la presse la réalisation par la ville de Lamballe d’un jardin médiéval, conçu par Florence Goulley et réalisé sous sa direction.
accueil ou haut de page

Elodie Coiffure

ZoomElodie, jeune maman dynamique de 25 ans, est titulaire du CAP et BP coiffure styliste-visagiste. A son compte sur depuis 2009 dans une commune voisine, elle s’est installée à Planguenoual cet été et vous propose ses prestations qui s’adressent aussi bien aux femmes qu’aux  hommes ainsi qu’aux enfants. Elle réalise également les coiffures de cérémonies. Elodie se déplace dans un rayon de 20 km avec tout le matériel nécessaire du mardi au samedi sur rendez-vous. N’hésitez pas à la contacter au 06.59.82.67.40 ou 02.96.33.05.96
accueil ou haut de page

Mélanie JACOB

ZoomMélanie JACOB vient d’arriver sur notre commune à la faveur d’un contrat de travail au SPA du Val-André où elle participe à la remise en forme des clients. Professeur de Zumba, diplômée en métier de la forme, elle propose d’organiser dès la rentrée de septembre des cours de ouverts à tous.Qu’est-ce que la Zumba ? Un mélange de différents rythmes latinos.
« Transpirer, s’amuser, dépenser le maximum de calories…c’est une activité  accessible à tous et à toutes, novices ou confirmés : une heure intense, de quoi être en forme pour le reste de la semaine ».
Proposition de Mélanie :
Deux lundis pour découvrir avant de s’engager : les  lundis 2 et 9 septembre de 19h30 à 20h30, salle polyvalente (en arrière de la salle des fêtes). Et, si le nombre de participants est trop important, une deuxième séance sera envisageable : à voir !
Les cours auront donc lieu, à priori, chaque lundi y compris pendant les vacances. Renseignements au 06.23.13.63.05 ou « dancemmove@orange.fr » et sur place le 2 ou le 9 septembre.
accueil ou haut de page

Nataly JOLIBOIS

ZoomNataly JOLIBOIS, artiste peintre impressionniste et professionnelle. Au cœur de notre campagne, dans le hameau de St Magloire, tout près de La Vollée et des Villes Pins, c’est là que Nataly a reposé ses peintures et où elle peut vous accueillir au milieu de ses croquis, de ses toiles et de ses souvenirs de voyage. Reposé ses toiles et ses crayons car, avant de partir à la découverte du monde dans les années 90, elle exerçait déjà son art dans la petite maison de St Magloire. Le monde, ce fut l’Angleterre, la Norvège, le Portugal, la Martinique, l’île Maurice, Israël puis les mythiques des Etats-Unis : le Colorado, l’Utah, la Floride, la Nouvelle Orléans… Miami comme ambassadrice des Côtes d’Armor lors d’une participation avec le Conseil Général au projet « couleurs du monde ». De 2001 à 2004, ce sont les îles du Pacifique qui accueilleront Nataly : Tahiti , Moorea … nouveaux paysages, nouvelles lumières, nouvelles couleurs , puis plus tard, l’Australie, la Nouvelle Zélande. L’épopée s’arrêtera en Nouvelle Calédonie fin 2007 avec la naissance d’une petite fille et de la souffrance aussi avec la disparition de deux êtres qui lui étaient très chers. C’est donc une artiste connue et reconnue, au talent certain et dont l’un des tableaux décore le hall de la Mairie, qui vous ouvrira les portes de son atelier pour une visite à St Magloire. Elle peut aussi réaliser à votre demande le « portrait » de votre maison peint à l’huile sur toile de lin coton. Elle a déjà réalisé de nombreux tableaux de villas, habitations, églises, vieilles bâtisses à travers le monde et elle prépare actuellement un livre « Peinture, maisons du monde ». Nataly dit « aimer les maisons car elles sont le reflet d’un peuple ». Naturellement, et parce que Nataly est une artiste professionnelle, elle vit de son art et ses tarifs varient en fonction du format de la toile et du temps passé à la réaliser. Elle peut même, si le client le désire, une fois l’œuvre réalisée, éditer des cartes postales de celle-ci. Pour autant et c’est tout à l’honneur de l’artiste, il lui faut un « coup de cœur » pour peindre le sujet souhaité : reflet du lieu, intégration dans l’environnement, couleurs…
Contact : atelier de St Magloire, près de La Vollée, tél : 06.48.59.03.02 - 02.96.32.95.01 Mail : jolyboisnataly@yahoo.fr - Site internet : www.houseportrait.eu
accueil ou haut de page

Eric JOUAN

ZoomUn nouveau créateur d’entreprise sur notre commune, connu des sportifs puisque footballeur à l’USP. 
Qui est Eric Jouan ?
A la fois cuisinier et comptable, donc de quoi réussir en affaires ! Formé au restaurant « La Cascade » aux Ponts Neufs, une bonne école, une vraie référence, Eric a poursuivi sa formation à Rostrenen dans un restaurant gastronomique, « L’Eventail des Saveurs », puis a travaillé trois années au casino du Val-André, a dirigé les deux restaurants du Conseil Général et n’a pas hésité à traverser la France pour diriger du côté de Montpellier une équipe de 25 personnes servant 1500 couverts par jour. C’est donc, malgré son âge (32 ans seulement), un professionnel expérimenté qui s’est lancé dans une aventure un peu nouvelle même si elle reste dans le domaine de la restauration.
Que fait, que propose Eric ?
Il a créé COOKING STORY. Une entreprise qui livre aux sociétés, collectivités, associations et particuliers des plats portions, des plateaux repas (version chaude ou froide), des buffets, cocktails et autres prestations gourmandes. Des plateaux repas sympas pour toutes les occasions, mêmes les plus étonnantes : formation, pique-nique, plateau télé, repas entre amis, personnes âgées… Eric assure toutes les livraisons à domicile et  même l’été, sur la plage si vous le souhaitez. Un apéro entre amis ? Vous n’avez le temps de préparer les petits toasts ? Téléphonez à Eric. Mariages à la maison ou en salle, anniversaires, baptêmes, communions, Eric est prêt à vous satisfaire.
Pour toutes demandes de prix et de devis contacter le 06 63 70 90 31 ou rendez-vous au 3, rue des Hirondelles, résidence du Colombier à Planguenoual.
accueil ou haut de page

La ferme du BEAU MOELAN

ZoomLe panneau d’information n’échappe pas aux yeux des nombreux automobilistes empruntant la RD 786 entre Planguenoual et le carrefour de Morieux, presqu’en limite de notre territoire : La ferme du Beau Moëlan.  C’est dans une exploitation agricole de 86 hectares qu’est installé le GAËC du Beau Moëlan exploité par David Blanchard, le responsable « animal »du Gaëc, son épouse Corinne, fille d’agriculteur bien connu dans la région de Plestin-Les-Grèves et Damien, le frère de David, le responsable « terrain agricole ». Pas des inconnus à Planguenoual puisqu’ils ont succédé là, à leurs parents Claude et Raymonde qui eux-mêmes avaient succédé à leurs parents, Mme et M. Louis Blanchard : tous bien connus en raison de leur engagement au conseil municipal. Une exploitation moderne, bien  arborée et agréablement aménagée, de qualité où l’on sent, dès qu’on y rentre, que l’environnement ici compte beaucoup, comme cet attachement particulier à la terre. Une vraie culture, peut-être un peu  héritée du passé ? A la ferme, c’est le royaume de la vache laitière et de la bonne viande : 86 hectares dont la moitié de la surface en herbe, 80 laitières de race normande à traire chaque jour, un effort depuis de longues années pour améliorer la qualité génétique de ces animaux et de bons résultats couronnés dans le passé par des prix à différents  concours. Ici les jeunes femelles sont gardées pour reconstituer le troupeau et jusqu’à il y a quelques mois, les veaux mâles étaient engraissés en « taurillons » pour être vendus à deux ans. Mais la réflexion était engagée et la conjoncture a fait le reste, comme chez d’autres éleveurs, et l’idée d’une vente en directe, ce qu’on appelle le « circuit court » est devenue réalité : une partie de la production laitière sert directement à nourrir les veaux et quand il y a suffisamment de clients intéressés (7 clients en moyenne pour un veau), un veau de lait est envoyé dans un abattoir pour être  débité et tous les morceaux sont immédiatement mis sous vide, étiquetés et pesés et renvoyés à la ferme pour y être repris par les acheteurs sous forme de colis de 8, 10 ou 15 kg avec différents morceaux : opération rapide qui permet une bonne conservation de la viande qui peut alors être congelée. Est-ce intéressant pour le consommateur ? Il faut croire que oui puisque la liste des clients s’allonge. C’est l’assurance de manger une bonne viande, bien de chez nous, venant d’animaux bien soignés et élevés dans le respect de l’animal, de l’environnement et aussi du consommateur. Et s’il faut comparer le prix du kg à la ferme, faites-le avec de la viande de même qualité et vous verrez que vous serez largement gagnant. Le Gaëc envisage de ne pas s’arrêter en si bon chemin et va proposer de la viande rouge issue de génisse de son exploitation, ici aussi par colis. Si vous êtes intéressé, rapprochez-vous du Gaëc puisqu’il faut un engagement de 20 à 25 clients. Du producteur au consommateur avec l’assurance de la qualité : n’hésitez pas et en plus vous serez bien accueilli au Gaëc du Beau Moëlan. 
accueil ou haut de page

Bruno LANGE

ZoomNouveau venu sur notre commune, Monsieur LANGE réside 2, impasse de la Salle Villéon(derrière la Mairie) et est joignable au 06.65.71.28.67. Fort d’une expérience de plus de 20 ans dans le bâtiment en tant que maître d’œuvre et   entrepreneur en Seine et Marne, M. LANGE a décidé de créer son entreprise dans notre commune avec l’objectif de répondre aux besoins de tous et particulièrement des personnes âgées (entretien de leur cadre de vie et de leur logement).
Prestations de bricolage :
Petits travaux de plomberie (installer un wc pour handicapé, une douche, réparer une chasse d’eau, changer un joint, réparer une fuite …), petits travaux d’électricité (changer une ampoule, une prise de courant, installer un appareil électroménager, etc…), petits travaux d’aménagement (pose de barre de maintien, rampe d’accès, poser un cadre, réparer une poignée, lessiver une cuisine…)
Prestations de jardinage : tonte de pelouse, taille de haie, arrosage, entretien de plantations…
accueil ou haut de page

Le Comptoir du Village

ZoomRéservée aux agriculteurs,  La Paysanne ?  Erreur !
Ce « Comptoir du village » est ouvert à tous, agriculteurs bien évidemment mais aussi jardiniers, particuliers …
A l’origine, La Paysanne, Coop Garun Paysanne, entrepôt de collecte des céréales et de vente de produits phytosanitaires, aliment du bétail et de différents matériels pour le monde agricole, est devenue un magasin franchisé « Comptoir du village » avec des produits émanant d’une enseigne nationale, Gam Vert. Le magasin situé rue de la Clôture, tout près de la route départementale est ouvert du lundi au samedi midi. Patrice à l’accueil et au service saura, en plus de vous vendre ses produits, vous conseiller et, c’est important surtout pour utiliser le bon produit, le plus sain, au bon moment. Qu’y trouverez-vous ? Un grand choix de graines, semences, plants, produits phytosanitaires, gazon, produits de jardinage… Tous les outils et vêtements de bonne qualité pour le bricolage, les aliments pour nos animaux domestiques et la basse cour. Cordage, outillage, visserie, chaussures de sécurité, gants… et ces légumes de saison en frais : carottes de sable, pomme de terre, ail, oignons, poireaux… Ceci sans parler des produits du terroir, conserves et vins divers. Pour le bricolage des espaces verts : haies, grillage, poteaux bois… et même le gaz de marque Butagaz. Et, pour les bons clients, la carte de fidélité vous donnera droit à un bon de 5 % de réduction après le dixième achat. Alors, pourquoi aller chercher ailleurs ce que nous avons sur notre commune d’autant que les produits « Gam Vert » ont bonne réputation. Il ne suffit pas de réclamer des commerces, encore faut-il les faire travailler. Une visite s’impose, nous vous la conseillons.
(sur la photo, Pascal que vous ne verrez qu’en remplacement).
accueil ou haut de page
 

Le GIE des Bois

ZoomEst-ce la bonne réponse aux défis qui nous attendent ? Chacun appréciera en fonction de ses convictions, mais ça en est une !
La Ville Gourio : Gaëc dirigé par Didier et Denis SADOC, 72 hectares de terres agricoles, 35 laitières et en production porcine, 220 « mères », élevage des porcelets jusqu’à l’âge adulte.
Rouhello : Gaëc également dirigé par deux frères, Daniel et Gérard BARBANCON, 64 hectares de terres, 49 laitières autorisées et en production porcine, 140 « mères » avec élevage des porcelets comme à la Ville Gourio.
Ces deux Gaëc ont formé un Groupement d’Intérêt Economique, le GIE des Bois, ayant pour objet le traitement du lisier issu de leur production porcine.
Pour quelle raison ? Pour s’adapter aux évolutions successives de la directive « Nitrate » qui exigeait de passer, en apport organique, de 210 unités d’azote par hectare par an à 170 unités et de ne pas dépasser un seuil de 12500 unités d’azote organique par exploitation, seuil au-delà duquel les exploitations doivent revenir à l’épandage sur leurs propres terres. Conséquences : diminuer le cheptel ou construire un outil  permettant de résorber l’azote excédentaire, solution choisie par le GIE des Bois. Dès lors, différents procédés ont été étudiés : compostage avec déchets verts, traitement avec une grosse unité construite avec d’autres exploitants communaux ou voisins…
Finalement, la proximité des deux Gaëc (250 mètres) et leur similitude ont déterminé le projet futur qui s’est porté sur le système Dénitral (filiale environnement de la Cooperl). Le choix s’est donc porté sur un traitement biologique dans un premier temps pour éliminer l’azote, mais l’obligation de prendre en compte le phosphore dans les plans d’épandage a conduit le Gaëc à ajouter une « centrifugeuse » et à agrandir le bâtiment initialement prévu. La station de traitement mise en service en 2009 est maintenant opérationnelle et donne les résultats attendus.
Fonctionnement :
Tous les lisiers (truies, porcelets, porcs charcutiers) arrivent dans une première fosse pour être homogénéisés. Ensuite, le lisier passe dans une centrifugeuse qui va le diviser en deux phases : une solide et l’autre liquide.
La phase solide : elle ressemble à un sable gris-noir qui contient 70 % de phosphore et 20 % d’azote. Ce « granulat » est stocké puis expédié tous les deux ou trois mois et après transformation et apports divers, il sera revendu sous forme d’engrais (Fertival).
La phase liquide : elle va subir un traitement biologique dans une fosse d’oxygénation afin « d’abattre » l’azote à hauteur de 70 %. Après 40 jours, le lisier passera dans une autre fosse. Les boues décanteront au fond de celle-ci et seront récupérées pour être épandues au printemps (environ 300 m3 par an). Quant à l’effluent liquide, il sera dirigé vers une lagune de stockage de 3500 m3 pour être épandu en été.
Si l’on regarde de près le bilan de fonctionnement de la station, les chiffres parlent d’eux-mêmes :
En 2010:   4948 m3 de lisier sont arrivés dans la station contenant 3,56 g d’azote et 2,08 g de phosphore par kg. 381 tonnes de refus de centrifugation ont été dirigées vers la fabrication d’engrais à raison de 10,73 g d’azote et 19,85 g de phosphore par kg. 430 m3 de boues biologiques ont été épandus (1,75g d’azote et 0,35g de phosphore par kg). 3500m3 d’effluents biologiques ont été épandus avec 0,20g d’azote et 0,35g de phosphore par kg.
Au total, la station a éliminé 78,2 % de l’Azote entrant et 82,2 % du Phosphore. Tous ces chiffres sont contrôlés à la fois par Dénitral, concepteur ayant obligation de résultats, et par les services de l’Etat.
Elle a permis aussi de maintenir la production en respectant les normes et les emplois directs (6,5 emplois sur les deux installations). Au-delà de la réduction de l’azote et du phosphore, les exploitants se sont aussi engagés dans d’autres mesures agro-environnementales comme la réduction des produits phytosanitaires, l’abandon des raccourcisseurs sur céréales, la diminution des doses de fongicides et des herbicides. Evidemment un tel investissement a un coût d’investissement (420 000 € avec un subventionnement de 129 000 €) et un fonctionnement annuel d’environ 15 000 €. Naturellement, le procédé utilisé ici même pour réduire tant l’azote que le phosphore n’est qu’une solution parmi tant d’autres (avoir beaucoup plus de terres épandables, méthanisation…), il a le mérite de pouvoir maintenir l’activité agricole des deux Gaëc à un bon niveau et ses membres ont le sentiment que l’environnement et le bien être de leurs animaux, donc des consommateurs, est l’une de leurs principales préoccupations :
 «  Nous avons beaucoup fait , les citoyens, les entreprises, les collectivités en ont-ils fait autant ? »
 Changer de modèle agricole, faire du porc sur paille, des vaches à l’herbe ? Pourquoi pas mais comment ? Comment  amortir l’existant, les bâtiments, les stations, rembourser les emprunts ? « Changer de modèle ici pour inonder le marché des consommateurs de productions venant de pays où l’environnement n’est pas respecté, où l’alimentation du bétail n’est pas contrôlée et sujet à suspicion, où les lois sociales sont bafouées, est-ce ça l’avenir, est-ce ça que souhaite le consommateur ? »  Vaste débat qu’il faudra bien avoir un jour car, effectivement, c’est la question de fond qu’on oublie trop souvent et l’été qui se termine avec les manifestations des producteurs de fruits de notre pays est là pour le confirmer.
accueil ou haut de page

Marie RAULET

ZoomAvez-vous reconnu cette jeune fille de Planguenoual dans cet article paru dans Ouest France le 19 mars dernier ? Marie est la dernière fille de Jeannine et Norbert Raulet, famille bien connue dans notre commune. Et vous vous posez sans doute la question : « Qu’est-ce qui a pu pousser Marie sur cette voie bien particulière,    longtemps réservée aux palais des hommes ? ». Peut-être un déclic, à 8 ans, quand son parrain habitant Sancerre lui fit goûter un vin de très grande qualité. Il n’en fallait pas plus… Il fait bon dans Le Cellier Fougerais, le magasin de Marie Raulet, sommelière caviste. « Autour de 18-20°C, une température constante pour les vins », explique-t-elle. Au sol, des carreaux d’ardoises font ressortir les quelques 400 bouteilles éclairées discrètement tels des bijoux dans leur écrin. A 29 ans, Marie est responsable de la cave, sous la direction des frères Jeuland, propriétaires de deux autres magasins. Le métier de sommelier, Marie l’a découvert lors de son BTS hôtellerie-restauration au lycée hôtelier de Dinard. Elle passe ensuite la mention complémentaire sommellerie à l’institut de formation de l’hôtellerie de de la restauration (ifhor) à Rennes. « J’ai choisi l’alternance, car je voulais me frotter au monde du travail ». Elle le fait à l’auberge du Pont d’Acigné, un restaurant gastronomique près de Rennes. Comme « c’est surtout l’expérience qui fait le métier », elle devient commis sommelière chez Marc Veyrat, le célèbre cuisinier de Megève. Puis elle enfile les bottes d’ouvrière agricole chez un vigneron qui cultive les appellations Côte Rôtie et Saint-Joseph, au sud de Lyon. « J’y ai appris la taille, la vinification … le cycle complet de la vigne ». Mais elle a encore des fourmis dans les jambes … Direction l’Australie pour vendanger des   grappes de Henschke. « C’est un peu le Petrus australien », dit-elle, les yeux gourmands. A 27 ans, elle pose enfin sa valise à Fougères pour conseiller ses clients et  « capter ce qu’ils recherchent à travers leurs mots ». Elle leur transmet aussi sa passion lors de soirées dégustation. Mais souligne que « dans ce métier, il faut rester humble. On n’a jamais tout appris. Tous nos vœux de réussite à Marie. 
accueil ou haut de page

Grégory RAULT

ZoomAccompagnement alimentation de bien être.
Monsieur Grégory Rault vous propose un accompagnement « alimentation et bien être ». Les séances se déroulent à domicile. M. Rault verra avec vous vos habitudes alimentaires (omnivore, végétarienne, …) et ce que vous cherchez à faire évoluer. En se basant sur ces deux points, vous déciderez ensemble des activités et du temps à y consacrer (« cours » sur le niveau de vitalité des aliments, l’alimentation végétale ...). Cet accompagnement, personnalisé, familial, entre amis ou collègues, se déroule dans la simplicité, l’écoute et le partage  M. Rault Grégory - tél : 02.96.93.86.44 - Mail : gregory.rault@laposte.net
accueil ou haut de page

Jean-Marie RENAULT

ZoomJean-Marie est un enfant du pays et a toujours vécu à Planguenoual chez ses parents, agriculteurs à La Ville au Roux. Agé de 25 ans seulement et déjà, artisan du bâtiment et chef d’une petite entreprise de maçonnerie qu’il anime avec Vincent, son ouvrier également de Planguenoual.
Jean-Marie réalise tous travaux du bâtiment (sauf les bâtiments agricoles) : maison individuelle, terrassement, rénovation, murs de clôture, terrasses…  en agglo, pierre ou brique, et même les assainissements individuels puisque Jean Marie a été récemment agréé pour ce type de travaux. C’est donc un jeune, mais aussi, expérimenté, professionnel qui s’est lancé en mars 2009 dans l’aventure lorsque son employeur, bien connu à Planguenoual, Albert Bourdais, a pris sa retraite. Une succession difficile tant l’entreprise précédente avait acquis des lettres de noblesse par son sérieux et les compétences de son patron. Succession difficile mais facilitée parce que  Jean-Marie a fait ses classes justement dans cette entreprise : 4 années d’apprentissage, 3 autres années de compagnon, le temps de passer avec succès, CAP, BEP puis Brevet Professionnel et pour compléter le tout, une formation en gestion à la Chambre des Métiers. Et, comme dit Jean-Marie : « Albert ne me laisse pas tomber, quand j’ai besoin, il m’épaule, il me conseille, je peux compter sur lui …». C’est ce qu’on appelle, une succession bien pensée !
Jean Marie a établi son siège social chez ses parents à la Ville au Roux (tél. 02 96 32 74 18). Vous pouvez lui faire confiance, mais attention, sa charge de travail est déjà très importante… Il a quand même toujours le temps de jouer au football dans l’équipe de Planguenoual où il est très apprécié parce qu’en plus il est vraiment sympa notre Jean-Marie !
accueil ou haut de page

Marina ROUGET

ZoomMarina, coiffeuse à domicile reprend son activité, interrompue pour cause de blessure ! Bien connue des Planguenoualais, puisqu’ayant exercé son métier pendant 12 années sur la commune, Marina avait dû s’arrêter quelques mois. C’est reparti et elle vous propose le lissage brésilien, les chignons, les mèches, permanentes, couleurs, coupes mixtes…Vous pouvez gagner du temps en vous faisant coiffer à domicile, c’est simple, rendez-vous à prendre par téléphone au: 06.70.34.77.04
accueil ou haut de page

Julie SAINTILAN

ZoomJeune fille native de Planguenoual, expatriée pour ses études à Marseille, loin de papa et maman (la Ville Guihen), elle termine son BTS Tourisme et, doit produire un Projet pour son diplôme, elle a eu l’idée de remettre en valeur un patrimoine oublié et perdu dans notre campagne, à savoir un petit pont, appelé tantôt  Pont Durand, tantôt Pont Romain, situé entre le Petit Maffay et la Ville Guihen. Ayant sollicité une attention de la commune pour l’aider quelque peu, elle a été d’emblée accueillie comme il convenait car l’initiative est très intéressante et « orientée » vers nos « hommes ressources » que sont Jean Guihot  et Bernard le Gall.Elle a aussi « retroussé » ses manches et pris la pelle et, avec de l’aide, le pont a commencé à revivre.
Le nettoyer et le débarrasser de cette végétation qui avait pris le   dessus, analyser la structure du pont, le dater en sollicitant les avis, notamment celui de l’expert départemental, prévoir les travaux urgents et les futurs (tablier du pont, enlever les racines, consolider la voûte..), et les réaliser en respectant les règles de l’art, effectuer les démarches, prévoir un budget restauration ...
Le projet ne s’arrête pas là, car, à ces travaux, viendront s’ajouter d’autres actions : le situer dans les éléments du patrimoine communal, le signaler pour qu’il soit visité, le faire connaître en organisant des sorties vers les enfants et pourquoi pas les adultes, plaquettes, information …. Déjà Julie va essayer de mobiliser les jeunes du foyer qui peuvent trouver là, l’occasion d’un projet fédérateur (rencontre prévue sur place le samedi 23 novembre).
Entreprise de longue haleine, initiative très intéressante et utile pour la commune, Julie aura besoin d’aide, la commune sera à ses côtés, mais il ne faut pas hésiter car certains travaux de restauration nécessiteront en plus du temps, des     compétences, notamment en maçonnerie traditionnelle.
Alors, bon courage à Julie et se lancer dans un projet où le nécessaire (BTS) rejoint l’utile (sauver un élément du        patrimoine), c’est à encourager !
accueil ou haut de page

CIL VOUS PLAIT - Aurore CHION

Zoom« Cil Vous Plait »
Aurore, votre esthéticienne spécialisée dans le regard, vous propose de découvrir le mascara semi permanent, pour une durée de 21 jours, au tarif de 45 €. Plus besoin de mascara mesdames, voici une prestation naturelle qui vous fera gagner du temps et vous évitera votre application quotidienne ! Aurore vous propose également des extensions de cils, pour un regard plus intense et très féminin, avec des tarifs allant de 35 € à 120 €, ainsi que des mises en beauté maquillage pour 18 €. De quoi préparer les fêtes et être la plus belle! Pour rappel, Aurore se déplace à domicile et propose également ses prestations auprès de différents instituts dans les Côtes-d’Armor. Retrouvez Aurore sur Facebook “Cil Vous Plait” ou au 06.88.48.55.04.
accueil ou haut de page

Pascale LE DUC

ZoomBien connue à Port Morvan où elle réside depuis plusieurs années, Pascale LE DUC a ouvert le « Garage à meubles » à son domicile, rue de la plage (vous pouvez vous y arrêter) : relookage de meubles et cuisines, peintures et patines. A partir d’une expérience acquise dans une entreprise de même type, Pascale saura redonner une nouvelle vie à un vieux meuble, une ancienne cuisine et créer un nouveau décor. Pour éviter la surconsommation, mesurer son budget et personnaliser son décor, n’hésitez pas à contacter Pascale soit sur place au 21 rue de la plage, soit par téléphone au 06.88.68.92.12 soit par mail  legarageameubles@gmail.com Devis, conseils, prestations. Bon vent à ce nouvel auto entrepreneur Planguenoualais !

TI NANDA - Delphine LATOUCHE

ZoomPlanguenoualaise depuis cinq ans, Delphine Latouche s’est lancée dans le domaine du bien-être en se spécialisant dans la masso-relaxologie. Elle a été formée et certifiée par l’École Française de Sophrothérapie et Somatothérapie (EFDS France-Québec). Via son entreprise, Ti Nanda (TI = maison en breton et NANDA = joie, félicité, bonheur en sanskrit), Delphine vous propose, à son cabinet et/où à domicile, des massages bien-être adaptés aux goûts et aux besoins des personnes, ainsi qu'à leurs plannings (séances de 30 min, 60min, 1h15, 1h30 ou 2h00), l’objectif étant de se libérer de ses tensions physiques, et atteindre ainsi une détente globale. Pour les personnes réticentes aux massages, et désireuses de se relaxer physiquement et mentalement, Delphine conseille les séances de relaxation : un ensemble de techniques provoquant un état de détente qui se manifeste par un état de bien-être. La relaxation a l’avantage d’agir naturellement sur les tensions nerveuses pour rétablir le calme et l’harmonie chez les personnes souffrant d’états de stress, fatigue, surmenage, angoisses, insomnies.Plus d’infos sur : www.tinanda.fr ou au 07.50.40.84.31 (appel vers mobile) - Adresse : Les rues, l’Hôpital à Planguenoual.

Sarl KHEOPS - David GERARD

ZoomNouvelle entreprise, dont le siège est au 6, rue de la Venelle Tyson à Planguenoual, spécialisée dans les travaux de rénovation-extension, tous corps d’états secondaires et qui se déplace aussi bien pOur les petits projets que pour les plus gros : conseils et devis gratuits, assurance décennale. Travaux d’électricité, menuiserie, revêtements divers, rénovation de salles d’eau travaux d’amélioration du confort thermique certifiée RGE ce qui permet aux particuliers d’être éligibles aux aides de l’Etat pour les travaux liés aux économies d’énergie. Ancien directeur des travaux en génie civil, David GERARD s’est associé avec un entrepreneur de Plédran pour former la société KHEOPS dont l’activité a démarré en ce début de mois de juin. Pour les travaux de gros œuvre, couverture, enduits extérieurs, KHEOPS peut proposer des partenaires de confiance.Pour contacter KHEOPS : 6, rue de la Venelle Tyson. Téléphone : 06.18.30.91.35 et sur internet www.kheops22.fr : présentation de chantiers réalisés.

Eric MORALDO - Ostéopathe

ZoomM. MORALDO qui vient de terminer sa formation après 5 années d’études à Bordeaux pour maîtriser les techniques de l’ostéopathie, s'est installer à Planguenoual au 9, rue des Ponts Neufs dans le bâtiment du cabinet dentaire. M. Moraldo est à votre disposition pour vous remettre en forme. Consultations du lundi au samedi sur rendez-vous : 07.77.25.35.68. Nous lui souhaitons la bienvenue et de réussir dans son projet d’installation.

IADFRANCE - Aurélie JOUAN

ZoomAgent immobilier depuis plus de 15 ans, forte de ses expériences en agences immobilières, Aurélie JOUAN, Planguenoualaise depuis toujours a décidé de travailler sur Planguenoual et ses alentours proches en tant qu’agent immobilier mandataire à son compte. Depuis son domicile, via sa vitrine web, elle réduit au maximum les frais de structure afin de faire bénéficier aux futurs acquéreurs d’un service de qualité au meilleur prix. Son souhait : apporter un service plus personnalisé aux vendeurs et des conseils pour optimiser la mise en vente de leurs biens. Du côté acquéreur, les accompagner dans leurs projets, des visites au compromis de vente avec des honoraires adaptés. Jeune entrepreneuse, Aurélie, Iad France (immobilier à domicile) est installée au 2, rue de L’Hôtel des Bois à Glatinais et est à votre service si vous avez un projet de vente ou d’achat. Estimation gratuite de votre bien. Vous pouvez la contacter au 06.81.72.58.36 ou par mail aurelie.jouan@iadfrance.fr

AN-C 22 - Olivier LOUARN

ZoomCette nouvelle entreprise spécialisée dans l’assainissement autonome dont les créateurs, Olivier LOUARN et Guillaume GAUTIER, ont plus de 10 ans d’expérience dans le domaine, vous accompagnera de A à Z dans votre projet de création ou de remise aux normes de votre assainissement autonome. De plus, cette entreprise a développé une offre de services avec notamment la vente de pièces détachées pour les micros-stations d’épuration et les postes de relevage. Enfin, AN-C 22 est lauréate des réseaux entreprendre « Bretagne et Initiative Armor » grâce à sa démarche environnementale :
- produits et matériaux fabriqués en Bretagne
- véhicules et matériels fabriqués en France
- chartre de qualité (suivit NF DTU, DICT avant travaux, assurance décennale, visite de contrôle à 6 mois gratuite). Contact : Olivier LOUARN, 1,rue de Fauvettes à Planguenoual. Tél : 07.71.70.08.46. Site : www.assainissementneo-concept.fr

L DECOR

ZoomEntreprise inscrite au répertoire des Entreprises et des Etablissements, « L DECOR » a été créée par une jeune femme, maman de deux jeunes enfants, après 9 années d’expérience professionnelle en entreprise dans le domaine de la peinture, de la décoration et de la finition. Lydie Hellouvry saura mettre ses compétences pour vous satisfaire : peinture intérieure, pose de revêtement mural, papier peint, patent, toile de verre, peinture sur boiseries, produits décoratifs … Une vraie professionnelle à votre disposition autant pour des conseils que pour la finition. N’hésitez pas à la contacter pour une demande de devis au 02.69.98.75.31 ou par mail : ldecor22@orange.fr

LEMÉE PAYSAGE

ZoomOriginaire de la commune, Maxime Lemée, vient de créer son entreprise : ''Lemée Paysage''. Titulaire d'un BTS Aménagements Paysagers obtenu au lycée horticole de Saint-Ilan et après des expériences professionnelles dans des entreprises de la région ainsi que dans la vallée de Chevreuse, il a décidé de proposer ses services de conception (2D et 3D) et de réalisation de jardins. La gamme des services proposés est large : dallages, pavages, murets, terrasses bois, abris, claustras, portails, bassins, cascades, plantations, gazons, toitures végétales… Pour plus d'informations sur ses prestations : www.lemee-paysage.fr Maxime propose également l'entretien de jardins, ce qui permet une déduction d'impôts de 50%. N'hésitez pas à le contacter au 06.63.38.94.12 ou par mail : contact@lemee-paysage.fr

MEDIATEUR PROFESSIONNEL

ZoomNouvelle activité sur la commune depuis début : Gaëlle Créac'h se met à votre disposition en tant que médiateur professionnel. Inscrite à la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, elle a suivi la formation lui permettant d'exercer cette profession. En tant que médiateur elle est neutre, impartiale, indépendante et soumise aux règles de la confidentialité. Elle vous propose une solution pour résoudre des conflits : en entreprise (entre salariés et employeurs, fournisseurs ou associés). Dans le domaine familial : conflits parents - enfants, séparation, succession… En citoyenneté : conflit de voisinage, entre propriétaire et locataire et en copropriété… Vous pouvez la contacter au 06.88.10.65.09 ou par mail : sascgf@gmail.com